Focus sur la construction d’un garage à toit plat

La construction d’un garage à toit plat ajoute une touche de modernité aux maisons anciennes, et s’harmonise parfaitement avec les constructions cubiques et design d’aujourd’hui. Un garage avec toit plat peut être réalisé en ossature-bois, en parpaings classiques ou en ossature métallique. Comment choisir ? Combien ça coûte ? Quelles sont les démarches administratives ? Les réponses ici.

Vous n’avez pas de garage et vous souhaitez en construire un ? Vous avez un garage mais il est trop petit ? Dans les deux cas, vous souhaitez faire construire un garage mais vous hésitez sur son architecture ? Et pourquoi pas un garage à toit plat ?

Extension de garage à toit plat ?

Un agrandissement de garage avec toit plat est un investissement de long terme qui va donner de la valeur ajoutée à votre maison. En effet, la construction d’un garage à toit plat répond aux besoins d’abriter vos véhicules mais pas seulement. Selon la place disponible à la maison, un garage avec toit plat peut parfaitement accueillir à l’arrière sur le jardin, des espaces de rangements pour le mobilier de jardin, la tondeuse, etc, Il peut aussi accueillir un espace de bricolage, de détente ou encore une buanderie. Autant dire que ce garage peut être multitâche, et mieux vaut le dimensionner dès le départ un peu plus grand que nécessaire.

L’avantage de l’extension de maison sous forme de garage toit plat ? Son architecture cubique est originale. Sur une maison design, le toit plat s’impose comme une évidence. Sur une maison ancienne, il modernise la façade. Et sur une maison traditionnelle sans véritable cachet, il apporte cette touche d’originalité qui fait toute la différence. Bien évidemment, dans tous les cas, l’intégration de la nouvelle construction doit être bien pensée en amont. Autrement dit, construire un garage à toit plat ne s’improvise pas !

Outre l’originalité du design, l’autre avantage d’un tel garage tient à son toit plat justement. Accolé à la maison, le toit plat peut accueillir une terrasse en hauteur accessible de la maison. La toiture peut aussi s’imaginer végétalisée pour encore plus d’originalité.

Quel matériau pour un garage avec toit plat ?

La construction d’un garage à toit plat peut être réalisée en ossature-bois, en ossature métallique ou encore en parpaings classiques ou béton cellulaire.

L’ossature-bois a pour avantage un grande rapidité de montage. Une fois le terrassement terminé, les fondations et la dalle coulées, il ne suffit que de quelques jours pour obtenir un garage hors d’eau hors d’air. Outre cette rapidité de montage, l’ossature-bois permet aussi toutes les fantaisies architecturales (angle saillant, murs courbes, etc). Les éléments préfabriqués en usine viennent s’ajuster parfaitement au bâti existant. On peut réaliser la finition extérieure selon les envies en enduit classique, ou en bardage bois ou PVC.

L’ossature métallique a aussi l’avantage d’un montage rapide. La solidité des poutrelles en acier galvanisé permet de créer un garage de grandes dimensions sans piliers de soutien. En effet, l’acier affiche une portance hors pair et la structure étant auto-porteuse, elle se passe de murs porteurs. La finition extérieure est réalisée le plus souvent en bacs acier, mais peut tout aussi bien être réalisée en bardages bois ou PVC.

La construction d’un garage à toit plat est réalisable aussi bien sûr en parpaings classiques ou en parpaings de béton cellulaire.

Attention : quelque soit le matériau choisi, sur un garage avec toit plat, la difficulté est d’obtenir une parfaite étanchéité. Pour y parvenir, le toit n’est de fait pas complètement plat. Il suit une pente réduite de 2 à 3%.

Garage à toit plat : combien ça coûte ?

Le coût d’un garage dépend de sa surface, mais aussi du matériau utilisé et du degré de finitions.

Pour un garage simple de moins de 20 m² tout équipé avec l’électricité et un minimum d’isolation les prix oscillent entre 8 000 à 12 000 € en construction parpaings classiques, et entre 6 000 et 12 000 € pour une construction en ossature-bois.

Pour un garage double d’environ 40 m² également équipé, les prix vont osciller entre 12 000 et 20 000 € en construction parpaings classiques et entre 10 000 et 17 000 € pour une construction en ossature-bois.

Ces taris valent pour une toiture non accessible. Quand la toiture accueille une terrasse, les prix peuvent vite grimper du fait du nécessaire renfort de toit mais aussi des coûts d’installation des éléments de sécurité (rambardes, garde-corps) et de revêtement de sol (carrelage, etc).

Quelles démarches administratives pour un garage avec toit plat ?

En bois, en parpaings ou en ossature métallique, une extension garage toit plat nécessite d’accomplir des démarches administratives minimum. Pour un garage simple de moins de 20m² (40m² si la commune est régie par un PLU), il suffit de faire une simple déclaration de travaux. Quand l’extension fait plus de 20m² (40m² si PLU), le permis de construire devient obligatoire.

A noter : si l’ajout d’un garage porte la surface globale de la construction à plus de 150 m2, le recours à un architecte devient obligatoire.

 

Vous voulez obtenir des conseils pour la construction de votre futur garage à toit plat ? Contactez-nous pour une visite conseils gratuite et sans engagement !

En savoir plus sur l'extension ? Découvrez
notre brochure !
Je télécharge ma brochure

Tout savoir pour agrandir sa maison







*Tous les champs sont obligatoires



Besoin de conseils
pour votre projet ?
Rencontrez votre pro local ! Rencontrez vite
votre professionnel local !

Vous aimerez aussi ...