Extension Bois :
votre projet d’agrandissement

Modulable, légère et respectueuse de l’environnement, l’extension bois est idéale pour combler toutes vos envies de surface supplémentaire !

Faire une extension en bois, pour quels besoins ?

Un agrandissement bois peut répondre à de nombreux besoins parmi lesquels :

  • l'ajout d'une chambre, d'un bureau, d'une salle de jeux ;
  • l'agrandissement d'un salon ;
  • la création d'une véranda ;
  • la construction d'un garage ;
  • etc.

Dans tous les cas, votre extension-bois va donner de la valeur à votre patrimoine. Elle pourra aussi le cas échéant, moderniser votre façade !

Selon vos besoins, votre extension maison bois pourra prendre des formes très variées :

 

L’agrandissement d’un salon en bois

Quand votre salon est trop juste et que vous souhaitez l’agrandir, l’extension bois va épouser la façade pour repousser les murs. Selon les cas, l’agrandissement bois pourra se présenter sous la forme d’une extension en L dans le prolongement du salon. L’extension peut aussi prendre au plein de la façade pour un agrandissement global du rez-de-chaussée. Dans tous les cas, des accès devront être créés entre l’existant et la nouvelle construction. Les murs de la façade devront être percés et étayés (murs porteurs).

Généralement, l’agrandissement d’un salon fait la part belle à la lumière naturelle. De grandes baies vitrées viennent jeter un pont avec le jardin. L’extension peut aussi prendre la forme d’une véranda avec une toiture transparente. Selon les cas, l’agrandissement pourra englober la cuisine, le salon et la salle à manger.

L’ajout d’une chambre, un bureau, une salle de jeux

Quand l’agrandissement vise à ajouter des pièces comme une chambre, un bureau, une salle de jeux, deux principales options sont possibles :

  • Vous avez de la place de plain-pied ? Votre extension maison bois pourra prendre place dans le prolongement de la façade ou en L. Une porte d’accès devra être percée entre l’existant et l’extension. Vous pouvez aussi selon votre projet, décider de créer une extension ossature-bois non attenante. Cette solution est idéale pour créer par exemple un studio indépendant pour votre ado, ou encore pour créer un logement en plus que vous pourrez louer.
  • Votre terrain est trop petit pour une extension de plain-pied ? Quand le terrain est trop étroit pour ajouter des pièces en plus de plain-pied, il est souvent possible de gagner de la place par le haut. Attention toutefois : la surélévation d’une maison demande de prendre des précautions. Avant d’opter pour cette solution, il est nécessaire de savoir si vos fondations et vos murs porteurs vont supporter le poids rajouté. Selon vos besoins, l’extension bois en surélévation peut rajouter un étage complet à la maison ou se limiter à quelques mètres carrés, au-dessus d’un garage attenant par exemple.

La construction d’un garage en bois

Votre maison ne dispose pas de garage ? Vous avez un garage mais il est trop petit ? La construction d’un agrandissement garage en bois va vous permettre de remédier à vos besoins. Selon la conformation des lieux, le garage pourra être imaginé attenant ou indépendant. Chaque solution a évidemment ses avantages et ses inconvénients. En optant pour un garage attenant, vous aurez plus de confort au quotidien. En ajoutant dans le garage une buanderie ou un cellier, vous pourrez gagner de la place utile dans la maison. Un garage indépendant quant à lui revient moins cher à la construction.

La création d’une véranda en bois

La véranda tient une place à part dans le cœur des Français. Simplement adossée à la maison, ou complètement intégrée à l’existant façon verrière, la véranda offre à toute la famille un espace de vie en plus baigné de lumière. Selon vos besoins, vous pouvez imaginer une véranda ouverte sur le salon à l’année, ou une véranda accolée qui ne servira qu’aux beaux jours.

extension de maison style chalet en bois
extension cubique en bois
extension contemporaine en bois

Pourquoi choisir le bois pour la construction d’une extension ?

Le bois est un matériau aux multiples avantages qui a de plus en plus sa place dans les projets d’extension. Pourquoi ? Plusieurs raisons concourent à faire du bois un matériau d’aujourd’hui :

1. Une résistance à toutes épreuves

Plus léger que le traditionnel parpaing, le bois n’en reste pas moins solide. Sa légèreté en fait un candidat idéal si vous optez pour une surélévation de maison. Son poids plume ne l’empêche pas de résister à l’eau, aux intempéries et au feu.

2. Des performances à la fois thermique et environnementale

Isolant, écologique et renouvelable, le bois performe sur tous ces points. Sa grande consommation de CO2 fait du bois un acteur important dans la lutte contre le réchauffement climatique. En matière d’isolation, le bois permet de réaliser jusqu’à 30% d’économie de chauffage face au béton !

3. Une construction très rapide et propre

Impatient de voir votre maison agrandie ? La construction d’extension bois est connue pour sa rapidité de mise en œuvre ! Les structures en bois sont confectionnées en usine et assemblées directement sur place en quelques semaines, voire quelques jours. Le montage sur place est propre. Les déchets de construction sont 100% recyclables !

4. Une personnalisation à votre goût

L’extension bois s’adapte à toutes vos envies : extension latérale, surélévation bois, garage, véranda… Vous pouvez aussi faire le choix d’une extension de maison à toit plat pour trancher avec votre pavillon traditionnel et le moderniser, par exemple… Notre professionnel, architecte ou maître d’œuvre, sera là pour vous conseiller sur solution idéale…

Quelle réglementation s’applique pour une extension de maison en bois ?

Déclaration préalable Permis de construire
Zone couverte par un PLU Extension de moins de 40m² Extension de plus de 40m²
Zone non couverte par un PLU Extension entre 5 et 20m² Extension de plus de 20m²

Vous devez également vous assurer que votre projet d’extension de maison en bois respecte le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Celui-ci peut effectivement avoir un impact sur la hauteur, la superficie, les matériaux…

A savoir : Si la superficie globale de votre maison passe au-dessus des 150 m² après agrandissement, il faudra (qu’elle que soit la taille de votre extension) faire une demande de permis de construire. Par ailleurs, vous serez dans l’obligation de recourir à un architecte pour vos travaux.

L’agrandissement de maison en bois : à quel prix ?

Le prix de votre extension de maison en ossature bois peut varier en fonction de nombreux paramètres :

  • La nature du bâti existant : une extension ossature bois doit s’adapter à l’existant. Selon les caractéristiques de votre maison le coût d’intégration pourra fortement varier. En effet, quand votre maison est tout de plain-pied et que vous souhaitez l’agrandir avec une extension bois, vous pourrez opter pour une extension de plain-pied dans le prolongement de la façade ou en L, ou encore imaginer une extension en surélévation. Si votre maison est ancienne et que vous souhaitez garder son cachet original, vous devrez veiller à créer une extension harmonieuse avec l’existant. Dans tous les cas, votre projet d’extension bois devra s’adapter à un existant parfois soumis à contrainte.
  • La surface à construire : de façon assez logique, plus une extension est grande et plus son prix sera conséquent.
  • L’implantation de la construction : une extension-bois peut aussi bien être réalisée de plain-pied ou en surélévation, attenante à la maison à indépendante. Le choix de l’implantation va forcément faire varier les prix. De manière générale, une surélévation coûtera plus cher qu’une extension de plain-pied. De même, une extension accolée coûtera plus cher qu’une extension indépendante du fait des contraintes d’intégration à l’existant.
  • La nature du terrain : la construction d’une extension bois nécessite de s’adapter aux particularités du terrain. En cas de sol argileux, les fondations devront être renforcées pour contrer l’instabilité du terrain. En cas de fort dénivelé, il pourra être judicieux de passer à une extension bois sur pilotis.
  • Les matériaux utilisés : outre le bois de l’ossature, la construction d’une extension bois peut largement faire varier les matériaux. Tel est le cas notamment pour les finitions extérieures. Vous pouvez opter pour un bardage économique en PVC, ou un bardage haut de gamme d’essence exotique. La finition extérieure d’une extension ossature-bois peut aussi être réalisée en enduit. Par ailleurs, outre le bardage, les mêmes choix de différentes gammes pourront faire varier fortement les prix (fenêtres, volets, portes intérieures, portes de garage, revêtements de sols et des murs, etc).
  • Les aménagements intérieurs : selon votre projet, vous pourrez opter pour des finitions simples et peu chères (comme dans un garage notamment) ou plus sophistiquées (agrandissement salon, création d’une pièce d’eau, etc). Pour chaque pièce, le choix des finitions peut faire grandement évoluer les prix.
  • Le niveau de finition : la construction d’une extension en bois n’est pas forcément livrée clé en main. Dans certains cas, et pour des raisons évidentes d’économie, vous pouvez parfaitement décider de garder pour vous la réalisation du second œuvre (isolation, électricité, plomberie, etc), ou des finitions (revêtements de sols, peintures, etc).
  • La localisation du bien : à la campagne ou en centre-ville, la localisation du bien, et l’accessibilité du chantier vont souvent influencer le coût final de votre chantier. En général, la construction d’une extension en ville revient plus cher qu’à la campagne.
  • La renommée et les certifications des professionnels intervenants : toutes les extensions bois ne se valent pas ! Certains constructeurs sont plus cotés que d’autres. Les certifications et agréments peuvent largement faire augmenter la note finale.

Compte tenu de tous ces critères divers, il est très difficile de définir le prix d’une extension de maison en bois tant les paramètres de ce type d’agrandissement sont nombreux. Néanmoins, pour vous donner une fourchette de prix, une extension bois coûte entre 800 et 2 900€ /m².

L’extension bois et la RT2012

Un autre élément peut également faire évoluer le prix d’une extension de maison bois : les obligations liées à la réglementation thermique RT2012. Quelles sont ces obligations ? Selon la loi, tout dépend de la surface habitable créée :

  • Votre agrandissement crée une surface de plancher nouvelle de moins de 50 m² ? Dans ce cas, l’isolation thermique « élément par élément » est obligatoire (décret du 30 mai 2016). Cela signifie que, a minima, les matériaux utilisés doivent répondre à des critères de performances d’aujourd’hui (isolation, ouvertures, etc) ;
  • Votre extension crée une surface de plancher nouvelle comprise entre 50 et 100 m² ? La réglementation thermique pour le neuf (RT 2012) s’applique mais sans l’obligation de recours aux énergies renouvelables pour le chauffage et la mesure de perméabilité à l’air.
  • Votre agrandissement crée une surface de plancher de plus de 100 m² ? Votre construction est assimilée à une construction neuve. La réglementation thermique pour le neuf (RT 2012) s’applique sans exception.

Les obligations liées à la RT2012 concernent toutes les extensions : projet de plain pied, changement de pente de toit, surélévation de toiture, aménagement de combles.

L’extension bois, pas à pas

Il n’y a que quelques étapes pour faire une extension en bois, ce qui explique sa rapidité de mise en oeuvre :

  • La conception de votre extension en bois (vous choisirez superficie, disposition, style architectural).
  • La fabrication des éléments de votre extension démarre en parallèle de la réalisation des fondations.
  • Les éléments sont livrés et le montage de la structure, murs porteurs, charpente, bardage, peut débuter
  • Les ouvertures sont créées et le mur de liaison percé pour relier votre extension à votre maison.
  • L’isolation, les raccordements, l’aménagement intérieur dans sa globalité peut donc commencer.

Focus sur les finitions extérieures d’une extension bois

Pour protéger votre ossature-bois des intempéries, vous allez devoir faire installer un bardage. Les matériaux utilisés pour le bardage sont traditionnellement en bois, mais pas seulement ! En fonction de votre budget, de la périodicité d’entretien, de la performance thermique et de critères esthétiques, vous aurez le choix entre de multiples matériaux :

  • Le bardage bois : classique sur une ossature-bois, le bardage en bois apporte un côté chaleureux et authentique à la maison. Il offre également un vrai plus en terme de performance thermique. En clins (bardage lames), en panneaux ou en bardeaux, le bois de bardage peut être prévu en version bois massif, contrecollé ou dérivé de bois. Les essences utilisées sont variées : pin maritime, pin sylvestre, sapin, épicéa, red cedar, mélèze, châtaignier, peuplier, ipé, teck, etc. En fonction de l’essence, l’entretien sera plus ou moins important. Le coût oscille entre 10 et plus de 50 € le m2 selon l’essence choisie.
  • Le bardage acier : d’aspect plus moderne que le bois, le bardage acier galvanisé se décline en de nombreuses formes (plaques, lames, cassettes, tôles nervurées ou planes), finitions et coloris. Selon les cas, le bardage acier peut être utilisé comme un simple revêtement de façade, ou intégrer des éléments isolants performants (panneaux sandwichs par exemple). Le coût d’un bardage acier démarre à partir de 80 € le m2.
  • Le bardage zinc : pérenne et sans entretien, le zinc en bardage offre un rendu esthétiquement très design sur une extension bois. Il s’harmonise avec tous les matériaux et est de plus un bon isolant thermique. Particulièrement léger, il est parfait pour une surélévation. Mais son atout majeur reste son hyper malléabilité et sa souplesse. Il autorise toutes les fantaisies architecturales (courbe, angle saillant ou rentrant, etc), tant à l’horizontal qu’à la verticale. Disponible en une grande variété de couleurs (bleu gris, vert lichen, rouge cendre, gris foncé, noir) et effets (satiné, brillant ou mat), le bardage zinc est 100% recyclable et rapide à poser. Le coût d’un bardage zinc oscille entre 90 et 150 € le m².
  • Le bardage pierre : basalte, marbre, ardoises ou encore pierres reconstituées, le bardage pierre naturelle est esthétiquement superbe et peut, si la mise en œuvre est réalisée dans les règles de l’art, offrir une vraie performance thermique. Disponible en dalles, carreaux ou pavés, le bardage en pierre solide et durable. Son coût est par contre assez élevé : à partir de 60 € le m2 pour un bardage ardoises, et à plus de 150 € le m2 pour un bardage marbre.
  • Le bardage PVC : largement utilisé sur les extensions de maisons à ossature bois, le bardage PVC sous la forme de clins se décline en de nombreuses couleurs et finitions (veiné, lisse, aspect bois, etc). Le coût d’un bardage PVC débute à partir de 10 € le m2.
  • Le bardage en terre cuite : disponible en panneau, tuile, plaque ou plaquette, le bardage en terre cuite est résistant au gel, au feu et aux intempéries, et offre une très haute performance thermique. Le rendu est naturel et s’harmonise parfaitement avec les constructions anciennes. Le coût d’un bardage en terre cuite démarre à partir de 40 € le m2.
  • Le bardage béton : sous forme d’enduit ou de plaques, le bardage béton offre une grande résistance aux intempéries tout en proposant une bonne inertie thermique. Peu utilisé chez les particuliers, ce type de bardage peut être moulé pour un rendu imitation bois. Le coût d’un bardage béton débute à partir de 15 € le m2.

L’extension à ossature bois vous a convaincu ? N’hésitez pas à nous contacter pour échanger plus en détail sur votre projet !
Pour cela, nous vous proposons une visite conseils gratuite et sans engagement durant laquelle vous obtiendrez de premières recommandations de votre chargé d’affaires local, ainsi qu’une pré-estimation du délai et du coût de réalisation de votre agrandissement de maison en bois.

Estimez le prix de votre agrandissement

S’il est complexe de fixer un prix pour un projet d’agrandissement, c’est parce que les paramètres sont nombreux (superficie, complexité technique, matériaux utilisés, etc.).Découvrez notre article dédié au sujet !

Type d'extension *
Superficie* (en m²)
Niveau de finition *
Je demande mon estimation

* Champs obligatoires

Nos dernières réalisations d'extension

Besoin de nous parler de votre projet ?








*Champs obligatoires