Garage :
votre projet d’agrandissement

En construction de garage, les possibilités sont nombreuses : attenant ou indépendant, simple ou double, à toit plat ou traditionnel…

Construire un garage, pour quels besoins ?

Vous avez déjà un garage et vous souhaitez l'agrandir ? Vous n'avez pas de garage et vous souhaitez en faire construire un ? En fonction de vos besoins, votre garage pourra accueillir :

  • un ou plusieurs véhicules à mettre à l'abri,
  • des espaces de stockage des encombrants (valises, mobilier de jardin, etc) pour libérer de la place à la maison,
  • un cellier pour stocker les conserves et les boissons,
  • une cave pour conserver votre vin,
  • une buanderie pour le soin de votre linge,
  • un espace bricolage,
  • un espace bureau pour vos activités d'entrepreneur ou de télétravail,
  • une chambre d'amis, ou un studio pour un ado, ou pour louer.

Comme on le voit, la construction d'un garage peut largement sortir du strict besoin de mise à l'abri de vos voitures. Cela implique le plus souvent de redimensionner la construction à la hausse, mais aussi de créer des espaces « plus confortables » avec un effort supplémentaire à consentir en terme notamment d'isolation, de chauffage, d'installation électrique, de raccordement à l'eau, de décoration, etc.

Quelles solutions pour construire un garage ?

Une construction de garage peut prendre des formes multiples en fonction de la place disponible sur votre terrain. Il existe notamment 3 types de garages différents :

  • Le garage semi-enterré : votre terrain est en pente ? Pour gagner de la place sur le terrain et créer un espace bien abrité pour vos véhicules, la solution du garage semi-enterré peut-être faites pour vous. Qu’appelle-t-on un garage semi-enterré ? Il s’agit d’un garage creusé qui viendra prendre place au creux de la pente aux abords immédiats de la maison. Au positif, le garage semi-enterré permet de disposer d’un garage à l’entrée de plain-pied qui restera lumineux. L’isolation de ce type de garage est également plus performante puisque la terre au-dessus fait office de barrage contre le chaud d’été et le froid d’hiver. Vous pourrez également profiter de l’espace toiture pour aménager une terrasse. Attention toutefois : cette solution technique est assez lourde à mettre en œuvre. Elle nécessite des coûts supplémentaires de terrassement.
  • Le garage enterré : quand vous ne disposez pas d’une place suffisante sur votre terrain pour construire un garage attenant ou indépendant, la seule solution réside à le creuser sous la maison. Le garage fait ainsi partie intégrante de la maison. Attention toutefois, la mise en œuvre de cette solution est assez compliquée puisqu’elle touche aux fondations de la maison. Très peu utilisée par les particuliers, le garage enterré est très coûteux.
  • Le garage hors sol : quand vous disposez de suffisamment de place dans le prolongement de votre maison, à l’arrière ou à l’avant de la façade, vous pourrez construire un garage attenant. Cette solution est intéressante notamment si vous souhaitez ajouter à votre garage des fonctions annexes comme un cellier, une buanderie, une cave, une chambre en surélévation, etc. Si vous n’avez pas de place suffisante en pignon ou en façade de votre maison, mais que vous avez de la place sur votre terrain, la solution est de construire un garage indépendant.

Quelle surface pour votre garage ?

La surface d’un garage dépend essentiellement de vos besoins !

Vous souhaitez juste mettre à l’abri vos véhicules ?

Si votre garage a pour objectif unique de mettre à l’abri vos véhicules, il pourra rester de taille standard. Après, tout dépend du nombre de véhicules à abriter :

  • Garage simple : Pour une voiture seule, les côtes standards sont de 5 m par 2,50 m, soit 12,50 m2. Cette surface au sol minimale correspond à la largeur d’un véhicule moyenne gamme + le débattement nécessaire à l’ouverture des portes. Si votre véhicule est plus grand (gros 4×4, utilitaires, etc), la taille du garage devra être revu à la hausse en conséquence.
  • Garage double : Vous avez deux voitures à abriter ? Dans ce cas il va vous falloir construire un garage double. Deux options sont alors possibles : côte à côte ou en enfilade.
    • Garage double côte à côte : un garage double côte à côte permet de garer deux véhicules l’un à côté de l’autre. Cette solution est plus confortable que le garage double en enfilade. Les deux véhicules peuvent en effet sortir indépendamment l’un de l’autre. Pour un garage double côte à côte standard, les dimensions minimales sont classiquement de 6 m par 5 m 20, soit 33 m2. Là encore, ces côtes standard correspondent à des largeurs de véhicules de moyenne gamme + débattement nécessaire à l’ouverture des portes. Si vos véhicules sont de gros gabarit (grosses berlines, 4×4, etc), les dimensions devront être revues à la hausse.
    • Garage double en enfilade : un garage double en enfilade permet de garer deux véhicules l’un derrière l’autre. Cette solution est moins confortable que le garage double côte à côte. En effet, les deux voitures ne peuvent être sorties indépendamment. Pour sortir le véhicule du fond il faut déjà sortir le véhicule côté porte. Pour un garage double en enfilade, les dimensions minimales sont classiquement de 9 m par 2,50 m, soit 22,50 m2. Là encore, ces côtes standard correspondent à des largeurs de véhicules de moyenne gamme + débattement nécessaire à l’ouverture des portes. Si vos véhicules sont de gros gabarit (grosses berlines, 4×4, etc), les dimensions devront être revues à la hausse.

 

Vous souhaitez ajouter des fonctions supplémentaires à la simple mise à l’abri de vos véhicules ?

Vous souhaitez profiter de la construction de votre garage pour ajouter des espaces supplémentaires à votre maison ? Buanderie, cave, espace de bricolage, remise de stockage, ou encore chambre supplémentaire… tout est possible, mais cela influencera forcément la surface à construire.

La superficie du garage en fonction des besoins

1 voiture 2 voitures 2 voitures + espace de rangement
Surface au sol L 5 m x 2,50 m L 6 m x 5,20 m L 9 m x 6 m
Superficie globale 12,50 m² 33 m² 54 m²

Extension de maison avec garage : combien ça coûte ?

Le prix d’un garage peut varier en fonction de nombreux critères parmi lesquels :

  • La nature du bâti existant : vous souhaitez créer un garage attenant ? Selon les caractéristiques de votre maison le coût d’intégration de votre garage pourra fortement varier. De plain-pied dans le prolongement de la façade ou en L, semi-enterré ou enterré, votre projet de garage devra s’adapter à un existant parfois soumis à contrainte. Par ailleurs, si votre maison est ancienne et que vous souhaitez garder son cachet original, vous devrez veiller à créer une extension harmonieuse avec l’existant.
  • La surface à construire : garage simple, garage double, garage multi-fonctions… plus votre extension garage est grande et plus son prix sera conséquent.
  • L’implantation de la construction : un garage peut peut aussi bien être réalisé de plain-pied ou en sous-sol, attenant à la maison ou indépendant. Vos choix d’implantation peuvent forcément faire varier les prix. De manière générale, un garage en sous-sol ou semi-enterré coûtera plus cher qu’un garage hors-sol. De même, une extension garage accolée coûtera plus cher qu’une extension indépendante du fait des contraintes d’intégration à l’existant.
  • La nature du terrain : la construction d’un garage nécessite de s’adapter aux particularités du terrain. En cas de sol argileux, les fondations devront être renforcées pour contrer l’instabilité du terrain. En cas de fort dénivelé, l’option d’un garage semi-enterré pourra faire varier les prix.
  • Les matériaux utilisés : un garage simple ou double peut être réalisé en de nombreux matériaux parmi lesquels le parpaing, l’ossature-bois, l’ossature-acier, la brique, le béton cellulaire, etc. Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients, mais aussi son prix. Par ailleurs, vous pourrez opter pour une toiture en tôle simple à toit plat sans isolation, une toiture toit plat isolée, ou encore une toiture pentue recouverte de tuiles ou d’ardoises. Là encore, les prix pourront énormément varier selon vos choix.
  • Les aménagements intérieurs et extérieurs : selon votre projet, vous pourrez opter pour des finitions simples et peu chères pour l’aménagement intérieur de votre garage ou au contraire choisir de monter en gamme notamment en matière de portes de garage, de revêtements de sol, d’isolation des murs, etc. Quand le garage abrite également des pièces annexes comme une buanderie, une cave, un cellier, des aménagements complémentaires devront être faits parmi lesquels des placards de rangements, mais aussi des raccordements à l’eau, à l’électricité, etc. A l’extérieur aussi, les aménagements peuvent beaucoup varier : de la simple allée en herbe à l’allée goudronnée, en passant par l’éclairage, le paysagement des abords, etc.
  • Le niveau de finition : vous êtes bricoleur ? Selon vos besoins et votre budget, la construction de votre extension pourra être livrée clé en main ou prête-à-finir. Dans certains cas, et pour des raisons évidentes d’économie, vous pouvez parfaitement décider de garder pour vous la réalisation du second œuvre (isolation, électricité, plomberie, etc), ou des finitions (revêtements de sols, peintures, etc).
  • La localisation et l’accessibilité du bien : à la campagne ou en centre-ville, la localisation du bien, et l’accessibilité du chantier vont souvent influencer le coût final de votre chantier. En ville, quand le terrain est enclavé, les coûts de manutention pourront grimper. A la campagne, dans un hameau isolé, les frais de déplacement pourront renchérir la construction. En général, la construction d’une extension garage en ville revient plus cher qu’à la campagne.

Le coût de construction d’un garage peut donc varier du simple au double : entre 18 000 € et 34 200 €. Afin d’obtenir un chiffrage précis de votre projet, n’hésitez pas à nous contacter.

Agrandissement de maison garage
Agrandir sa maison avec une extension garage
Comment agrandir sa maison avec un garage

Quelles sont les étapes pour faire construire une extension garage ?

La construction d’une garage suit des étapes successives de l’idée à la réception des travaux. Quelles sont ces étapes ?

1/ La définition des besoins

La construction d’un garage peut prendre de nombreuses formes en fonction de vos besoins : garage simple, garage double, garage multifonctions avec buanderie, cave, cellier, chambre en plus… Les besoins vont définir la surface minimum nécessaire à votre garage.

2/ L’étude des possibilités / contraintes

Dès lors que vos besoins sont identifiés, il vous faut les confronter à l’existant. En cas de terrain trop étroit ou en pente, de proximité d’un monument historique, d’un accès compliqué, etc, il faudra modulé vos besoins. L’aide d’un architecte au cours de cette étape peut être un atout pour concilier l’inconciliable. Pour mémoire, les contraintes sont souvent techniques mais pas seulement. Certains projets se trouvent empêcher par des contraintes urbanistiques notamment quand le projet se situe dans une copropriété ou un lotissement.

3/ Les plans extension garage

Quand votre projet est posé, reste à le formaliser par un plan. Ce plan va vous permettre notamment de d’appréhender les volumes et de vérifier l’harmonie avec l’existant. Au fil des modifications, votre plan va devenir définitif. C’est sur la base de ce plan définitif que vous vous appuierez pour créer un cahier des charges succinct que vous communiquerez aux artisans que vous allez interroger. A ce stade du projet, vous devez également poser vos choix de matériau (garage bois, garage parpaing, garage brique, etc). En fonction de vos choix, et des caractéristiques de votre terrain, vous serez peut être amené à faire réaliser une étude des sols pour jauger de la profondeur des fondations.

4/ La consultation des artisans

Pour chaque corps de métier, la consultation des artisans va vous permettre d’obtenir des devis précis. Avant d’interroger les artisans, vous devez impérativement vérifier leur références, les agréments, les assurances, etc. Ce travail long et fastidieux est indispensable pour un chantier serein. Pour chaque poste de la construction, plusieurs entreprises devront être interrogées pour pouvoir comparer les prix et les prestations.

5/ Le chiffrage du projet

Le chiffrage du projet va reprendre poste par poste les devis des artisans. Pour chaque corps de métier, il faudra comparer les offres. Attention : il est primordial de comparer des offres comparables ! Chaque ligne des devis doit être étudiée et comparée !

A noter : pour certains travaux des subventions sont possibles dans le cadre d’un maintien à domicile.

 

6/ Les formalités administratives

Pour construire votre garage, selon les cas, il vous faudra obtenir un permis de construire. Dans d’autres cas, une simple déclaration préalable de travaux suffira.

Pour un garage de surface inférieure à 20 m2 (ou 40 m2 en zone couverte par un PLU ou équivalent, une simple déclaration préalable de travaux en mairie suffira. Quand la surface de votre garage est supérieure à 20 m² (ou 40m² si PLU), une demande de permis de construire devra être déposée.

En terme de délais, l’obtention d’un permis de construire nécessite 2 mois sauf en cas de consultation des architectes des Bâtiments de France. Après obtention, vous devez afficher sur votre terrain un panneau bien lisible et visible reprenant les caractéristiques de votre projet. Ce panneau doit être affiché au minimum 2 mois afin de laisser aux tiers le temps de contester votre projet.

7/ Les travaux de terrassement

Les travaux commencent par la préparation du terrain. L’étape du terrassement est importante puisqu’elle vient assurer vos fondations. Ces dernières seront plus ou moins profondes en fonction du choix de matériau et de la nature du terrain.

8/ Les travaux de gros œuvre

Une fois les fondations achevées, les travaux sur le gros œuvre débutent. Le gros œuvre consiste essentiellement dans le montage des murs, la pose de la charpente et de la couverture, et l’installation des fenêtres et des portes de garage. L’objectif est d’obtenir un bâtiment clos et couvert (hors d’eau hors d’air).

9/ Les travaux de second œuvre

Quand la structure du garage est terminée. Les premiers aménagements vont débuter (isolation, cloisonnement si nécessaire, eau, électricité, etc).

Viendra ensuite la pose des revêtements extérieurs (bois, PVC, pierre, crépi) et le percement de l’accès vers la maison si une porte de service est prévue.

10/ Les travaux de finitions

Peinture aux murs, pose d’un carrelage, les finitions viennent terminer le chantier.

Quelles sont les démarches obligatoires pour construire un garage ?

Pour toutes ces raisons construire une extension de garage nécessite quelques formalités administratives :

  • Une déclaration préalable à la mairie pour un garage inférieur à 20 m² (ou 40m² si PLU)
  • Une demande de permis de construire pour un garage ou une extension de garage supérieur à 20 m² (ou 40m² si PLU)

Vous l’aurez compris, la construction d’une extension garage n’est pas si évidente. Pas de panique ! Agrandir Ma Maison est là pour vous aider : de la conception architecturale à la réalisation des travaux, en passant par la réalisation des formalités administratives. Profitez vite d’une visite conseils gratuite !

Estimez le prix de votre agrandissement

S’il est complexe de fixer un prix pour un projet d’agrandissement, c’est parce que les paramètres sont nombreux (superficie, complexité technique, matériaux utilisés, etc.).Découvrez notre article dédié au sujet !

Type d'extension *
Superficie* (en m²)
Niveau de finition *
Je demande mon estimation

* Champs obligatoires

Nos dernières réalisations d'extension

Besoin de nous parler de votre projet ?








*Champs obligatoires