Choisir une extension à toit plat pour agrandir sa maison

Qu’est-ce qu’une extension à toit plat ?

Une extension à toit plat, est une extension cubique qui, contrairement à une extension classique, dispose d’une toiture plate plutôt qu’inclinée. En réalité, comme tous les toits, un toit terrasse possède une légère pente. Ceci est nécessaire pour permettre notamment d’évacuer les eaux de pluie. La pente d’un toit plat doit être supérieure à 1 % et inférieure à 5 %.

Selon le projet, le toit de l’extension peut être accessible ou non accessible.

Quand le toit est accessible, il forme une terrasse sur laquelle l’on peut aménager un espace à vivre en plus, voire même un jardin.

Quand le toit est inaccessible, il garde sa seule utilité de couverture. Cette couverture pourra rester libre ou être végétalisée.

Une extension toit plat pour quels besoins ?

L’extension toit plat ou toit terrasse est une extension cubique qui a pour principal avantage d’offrir à votre maison un vrai souffle de modernité.

Tout comme une extension à toit pentu, la construction d’un agrandissement toit plat peut répondre à de nombreux besoins parmi lesquels :

  • l’agrandissement d’un salon ;
  • l’ajout de pièces supplémentaires comme une chambre, une salle de jeux, un bureau ;
  • la construction d’un garage ;
  • la construction d’une véranda,
  • etc.

A ces besoins classiques s’ajoute parfois le besoin de créer une terrasse qui va prendre lieu et place sur le toit de la nouvelle construction.

Bien évidemment le toit plat s’adapte à tous les types d’extension, aussi bien à une extension bois à toit plat, qu’à une véranda à toit plat ou encore un garage à toit plat. Pour la façade, de nombreux choix s’offrent à vous, crépi, bois, PVC… L’esthétique prône lorsque l’on parle d’extension à toit plat vous l’aurez bien compris !

Pourquoi choisir une extension toit plat ?

Trois principales raisons peuvent vous inciter à choisir l’extension toit plat :

Extension à toit plat : un esprit contemporain

L’esthétique de l’extension de maison à toit plat fait partie de ses principaux avantages. Son aspect cubique lui donne un look très contemporain qui est très en vogue depuis quelques années. C’est un très bon parti pris si vous souhaitez agrandir votre maison tout en la modernisant !

Le toit terrasse, de la place en plus

Le premier avantage du toit terrasse c’est que vous ne perdez pas de surface extérieure. La surface au sol sacrifiée pour faire l’extension est reportée… sur le toit ! En effet, cette annexe à toit plat vous laisse son toit comme objet de tous vos désirs. Accoler l’extension à toit plat à votre maison à étage vous donne l’opportunité d’ajouter un espace extérieur cosy et détente à votre suite parentale.

Ce nouvel espace est aussi l’occasion de prendre de la hauteur et de se mettre à l’abri des regards de vos voisins. Autre option, votre toit peut devenir une extension de votre jardin avec un toit végétalisé. Plantes grasses, herbes, épices… Tout cela peut venir agrémenter votre toit.

Extension toit plat : plus économique et écologique

Une extension avec un toit végétalisé permet une meilleure isolation thermique. Effectivement, l’été, il arrête la chaleur et l’hiver, il la retient à l’intérieur. Grâce à une surface de prise au vent largement inférieure à une maison classique, une extension à toit plat limite également les déperditions d’énergie.

Les contraintes d’un toit plat

Un toit plat n’a évidemment pas que des avantages. Ce type de toiture est en effet soumise à des contraintes techniques qu’il ne faut pas négliger. Quelles sont ces contraintes ?

  • L’étanchéité : un toit plat emmagasine l’eau de pluie. L’écoulement des eaux pluviales est en effet beaucoup moins rapide sur un toit plat que sur un toit pentu. De ce fait, l’étanchéité de la structure doit être parfaite pour s’éviter des fuites récurrentes.
  • Le poids : une toiture végétalisée ou une toiture terrasse pèsent lourd sur les structures porteuses. Des études doivent être menées en amont pour vérifier que les fondations et les murs porteurs seront assez solides pour supporter ce surplus de poids.
  • La sécurité : une toiture plate accessible nécessite l’installation de protections spécifiques de sécurité. Des barrières d’au moins 1,10 m sont indispensables

 

Comment isoler mon agrandissement avec un toit terrasse ?

Vous avez 3 solutions pour isoler un toit plat :

  • La toiture chaude : cette méthode d’isolation qui se fait par l’extérieur emmagasine la chaleur durant la journée pour, tout au long de la nuit, la redistribuée.
  • La toiture froide : l’isolant est installé à l’intérieur sous la toiture avec une lame d’air entre l’isolant et la toiture. Attention ce type d’isolation est encore proposé car peu onéreux mais comportant de nombreux inconvénients comme le développement de champignons ou l’apparition de fissures.
  • La toiture inversée : pour cette méthode l’isolant est posé par-dessus la couche d’étanchéité puis l’isolant est lesté avec une couche de bois ou de gravier.

Le prix d’un agrandissement de maison à toit plat

Le prix d’un agrandissement toit plat est extrêmement variable en fonction de critères divers comme :

  • Le type d’extension : une extension à toit plat peut être prévue de plain-pied ou en surélévation, attenante à la maison ou indépendante dans le jardin. L’agrandissement peut aussi bien concerner la création d’un garage simple ou concourir à agrandir un salon avec par exemple, une véranda toit plat. En fonction du projet et de sa complexité, le prix sera plus ou moins conséquent. De manière générale, une surélévation coûtera plus cher qu’une extension de plain-pied. De même, une extension accolée coûtera plus cher qu’une extension indépendante du fait des contraintes d’intégration à l’existant.
  • La surface à construire : plus une extension est grande et plus son prix est conséquent.
  • La nature du terrain : la construction d’une extension quelle soit à toit plat ou à toit pentu, nécessite de s’adapter aux particularités de votre terrain. Quand le sol est argileux, les fondations devront être renforcées pour contrer l’instabilité du terrain. Cela est d’autant plus vrai que votre terrasse est aménagée / végétalisée. En cas de fort dénivelé aussi, il pourra être judicieux de passer à une extension sur pilotis. Dans tous les cas, une étude de sol préalable est nécessaire pour s’éviter des déconvenues.
  • Les matériaux utilisés : une extension toit plat peut se construire en bois, en parpaing, en brique, en ossature acier, ou encore en béton cellulaire. Pour chacun de ces matériaux les prix sont différents.
  • Les aménagements intérieurs : selon l’extension projetée, les finitions pourront rester simples (garage) ou plus confortables et personnalisées (agrandissement salon, création d’une pièce d’eau, etc). Bien évidemment, le choix de vos finitions va faire grandement évoluer le prix final.
  • Les aménagements extérieurs : quand votre toit plat est accessible, son aménagement en jardin ou en terrasse coûtera plus cher que dans le cas d’un toit plat inaccessible.
  • L’accessibilité du chantier : maison de ville enclavée, maison de campagne isolée… quand l’accessibilité du chantier est délicate, les prix vont grimper.
  • La renommée et les certifications des professionnels intervenants : certains constructeurs sont plus cotés que d’autres. Les certifications et agréments des artisans sélectionnés vont faire augmenter la note finale.

Globalement, le coût d’une extension à toit plat est moins élevé qu’une extension à toit traditionnel. Il ne faut effectivement pas compter de tuiles ou d’ardoises. On peut donc aussi faire des économies sur la charpente dans le cas où le toit demeure inaccessible.

Par contre, si vous avez choisi un toit terrasse ou un toit végétalisé, il faudra au contraire renforcer la toiture pour que celle-ci puisse supporter le poids.

En résumé, si votre projet d’extension est avec un toit plat simple non accessible, le prix au m2 sera en moyenne de 70 €.

Pour un toit terrasse accessible, le prix final se situera plutôt autour de 150 € du m2 du fait de l’obligation d’une toiture renforcée mais aussi, de l’obligation d’éléments de sécurité (rambardes ou de garde-corps.

Vous souhaitez un toit plat végétalisé non accessible ? Il vous faudra compter au minimum 50 € du m2, mais ce prix peut largement évoluer à la hausse. En effet, si la toiture végétalisée a pour objectif un surplus d’isolation et qu’elle comprend une couche de terre plus épaisse pesant plus lourd sur les structures, il faudra compter entre 100 et 150 € du m2.

Quand votre projet va vers une toiture-terrasse accessible végétalisée, le prix va grimper encore, à 300 € le m2 en moyenne.

Comme on le voit, rien que pour le toit, les différences de prix peuvent être conséquentes. Ceci explique pourquoi pour agrandir votre maison avec une extension à toit plat vous devrez compter entre 1500€ et 3200€ /m².

Quelles formalités pour une extension toit plat ?

Comme pour toutes extensions, la construction d’une extension à toit plat demande d’accomplir des formalités. Celles-ci varient en fonction de la surface de l’extension.

Dans le détail, si votre extension fait plus de 5 m² et moins de 20m2, il vous faudra déposer une demande de déclaration de travaux préalable.

Si votre extension fait de plus de 20 m2 – ou 40 m² dans les zones urbaines des communes soumises au PLU (plan local d’urbanisme) ou au POS (plan local d’occupation des sols) – vous devez demander un permis de construire.

Attention : si après travaux, la surface de plancher totale de votre maison dépasse 150m2, vous devrez obligatoirement avoir recours à un architecte.

Pour un permis de construire, vous allez devoir réaliser des plans :

  • un plan de situation : il permet de situer le projet sur la commune et de localiser la zone d’implantation afin d’identifier les règles d’urbanisme applicables.
  • un plan de masse : il fait apparaître les bâtiments existants sur le terrain ainsi que ceux à construire de façon globale dans leur environnement proche.
  • mais aussi un plan de coupe : il fait apparaître le profil du terrain avant et après les travaux. Il indique le volume extérieur des constructions et leurs implantations par rapport au profil du terrain.
  • mais aussi
  • un plan de façade et toitures : il permet d’apprécier l’aspect extérieur final de la construction ainsi que ses hauteurs.

Attention : dans certains cas, l’implantation d’une extension à toit plat est réglementée. Certains PLU refusent ce type de construction « trop modernes », surtout quand elle se situe dans le périmètre d’un site classé. Dans le cadre d’une copropriété ou d’un lotissement, certaines restrictions sont également imposés par les règlements intérieurs. Avant tout travaux, le mieux est de se renseigner en mairie !

Vous souhaitez réaliser un agrandissement avec toit terrasse ? Vous avez besoin d’idées d’extension de maison à toit plat ? Faites appel à des professionnels comme les architectes et maîtres d’œuvre Agrandir Ma Maison. Nous vous accompagnons tout au long de votre projet de la conception (conseils, plans 3D, chiffrage) à la réalisation des travaux (choix des intervenants, suivi et coordination du chantier, comptes rendus de chantier…). Nous vous proposons dans un premier temps un visite conseil gratuite et sans engagement pour découvrir notre solution travaux et bénéficier de premiers conseils techniques, budgétaires et architecturaux.

En savoir plus sur l'extension ? Découvrez
notre brochure !
Je télécharge ma brochure

Tout savoir pour agrandir sa maison







*Tous les champs sont obligatoires



Besoin de conseils
pour votre projet ?
Rencontrez votre pro local ! Rencontrez vite
votre professionnel local !

Vous aimerez aussi ...