Credit impot extension maison, comment ça marche ?

Vous vous sentez à l’étroit chez vous ? Vous souhaiteriez pousser les murs avec la construction d’une extension ou l’aménagement des combles ? Votre projet est peut être éligible pour l’obtention d’aides et notamment le credit impot extension maison.

Le credit impot extension maison ?

Dans le cadre d’une extension, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est un dispositif fiscal réservé uniquement aux travaux d’agrandissement qui favorisent l’amélioration énergétique d’une résidence principale. Sans condition de ressources, le CITE est destiné aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France. Par ailleurs, le logement doit avoir plus de 2 ans pour être éligible.

Pour être éligibles, vos travaux doivent être réalisés obligatoirement par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) et répondre à des caractéristiques techniques précises.

Le CITE est cumulable avec l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), mais aussi avec les aides de l’Anah, les aides des collectivités territoriales, les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE et dispositif « coup de pouce »), le chèque énergie, etc.

Le montant des travaux éligibles est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple, sachant qu’une majoration de 400 € est prévue pour chaque personne supplémentaire à charge.

Le taux du crédit d’impôt correspond à :

  • 15 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées.
  • 30 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition d’autres équipements.
  • 50 % du coût de la main d’oeuvre pour la dépose d’une cuve à fioul pour les ménages sous conditions de ressources de l’anah.

Le credit impot extension maison, pour quels travaux ?

Le CITE a vocation de vous aider à améliorer les performances énergétiques de votre logement. A ce titre, les travaux éligibles se concentrent ainsi sur 3 grandes familles de travaux :

Les dépenses d’isolation des parois opaques

Ces dépenses concernent :

  • les planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert,
  • les murs en façade ou en pignon,
  • les toitures terrasses,
  • les planchers de combles perdus,
  • les rampants de toiture et plafonds de combles.

Les dépenses d’isolation des parois vitrées

Ces dépenses concernent :

  • les fenêtres ou portes fenêtres,
  • les fenêtres de toiture.

Les dépenses d’installation d’un système de chauffage

Ces dépenses concernent notamment :

  • les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude au bois ou autres biomasses (poêle, foyer fermé, cuisinière, chaudière, etc),
  • les chauffe-eau et chauffage solaire,
  • les chaudières gaz à très haute performance énergétique,
  • les chaudières à micro-cogénération gaz,
  • les pompes à chaleur (PAC),
  • les appareils de régulation et de programmation du chauffage

Bon à savoir : outre le CITE, les particuliers peuvent aussi bénéficier du Crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt afférant à l’habitation principale qui rembourse les intérêts d’emprunt d’un prêt consacré à une extension neuve.

A noter : à partir de 2020, une réforme est prévue pour le CITE. Le crédit d’impôt deviendra ainsi prochainement une prime servie pendant les travaux et sera fusionné avec les aides de l’Anah.

Vous aussi vous souhaitez en savoir plus sur le credit impot extension maison ? Contactez nos conseillers Agrandir ma maison pour une visite conseil gratuite et sans engagement.

En savoir plus sur l'extension ? Découvrez
notre brochure !
Je télécharge ma brochure

Tout savoir pour agrandir sa maison







*Tous les champs sont obligatoires



Besoin de conseils
pour votre projet ?
Rencontrez votre pro local ! Rencontrez vite
votre professionnel local !

Vous aimerez aussi ...